Imprimer cette pageEnvoyer à un ami Partager cette page Flux RSS

Marché de l'énergie en Europe

Bulletin de février 2010

10/02/2010
Nouvelle loi allemande sur les EnR : cap sur la biomasse; l’utilisation de la biomasse en vue de la production de biogaz joue un rôle majeur au sein du système énergétique allemand.
Réglementation

Nouvelle loi allemande sur les EnR : cap sur la biomasse

L’utilisation de la biomasse en vue de la production de biogaz joue un rôle majeur au sein du système énergétique allemand. Fin 2009, les données de l’Agence allemande du biogaz répertoriaient quelque 4 780 centrales au biogaz en  fonctionnement, implantées principalement en Bavière, à Bade-Wurtemberg et en Basse-Saxe et correspondant à une puissance électrique moyenne de 400kW et 1 600 MW de puissance installée cumulée. La mise en place au 1e janvier 2009 de la nouvelle loi allemande sur les énergies renouvelables imposant une valorisation de l’électricité issue de la biomasse va certainement booster la filière, qui devrait permettre la mise en service de 200 à 400 centrales supplémentaires par an.

Source(s) : Énergie Plus, 15/01/10


Énergies renouvelables et économies d’énergie

Londres met le turbo sur l’énergie éolienne

La Grande-Bretagne, qui entend produire un quart de son électricité avec l’éolien en mer à l’horizon 2020, a lancé un appel d’offres portant sur quelque 6 400 nouvelles éoliennes d’une capacité totale de 32 GW, soitl’équivalent de 20 EPR. Les investissements nécessaires sont estimés à plus de 110 milliards d’euros. Le gouvernement britannique a désigné neuf consortiums chargés de développer neuf zones de construction. Aucun groupe français ne figure parmi les entreprises retenues.

Source(s) : Le Figaro économie, 09/01/10 – La Tribune et les Echos, 11/01/10

Énergie solaire : Berlin coupe les vannes des subventions

Le gouvernement allemand envisagerait une nouvelle réduction de ses subventions à l’énergie solaire, de l’ordre de 16% à 18% dès le 1er avril. Les prix ont déjà baissé d’environ 10% au 1er janvier, pour passer de 43,01 à 39,14 centimes par kilowatt heure pour les installations allant jusqu’à 30 kilowatts, et ils doivent de nouveau baisser de 10% le 1er janvier 2011. Comme la France, l’Allemagne veut ralentir la surchauffe du secteur, tout en faisant baisser la facture finale des consommateurs. Toutefois, du côté des opérateurs, on ne l’entend pas ainsi. L’association BSW-Solar, forte des quelque 50 000 emplois du secteur, explique qu’« une grande partie de l’industrie solaire ne survivrait pas à une réduction à deux chiffres supplémentaire des subventions au photovoltaïque ». Le gouvernement allemand devrait prochainement trancher pour une présentation du dossier en Conseil des ministres, prévue pour l’heure en février.

Source(s) : Les Echos, Libération, 18/01/10

Encore plus de cogénération en Europe

Présenté en octobre dernier devant les membres du Parlement, le bilan Cogen Europe fait état de 98 CWe de cogénération actuellement installés dans les 27 États membres, assurant près de 11% de la production électrique. Laquelle pourrait doubler à l’horizon 2020. « Sur les 22 pays qui ont répondu, on totalise une puissance additionnelle électrique économiquement accessible de plus de 100 GW d’ici 2020 », témoigne Fiona Riddoch, directrice de Cogen Europe. Les opportunités concernent surtout l’industrie, le secteur tertiaire et les réseaux de chaleur.

Source(s) : Énergie Plus, 15/01/10


Autres modes de production (hors ENR)

L’Allemagne investit massivement dans ses réseaux énergétiques

La Bundesnetzagentur, agence fédérale allemande en charge des réseaux, a déclaré début janvier avoir approuvé au titre de 2009 un montant d’investissements d’un peu plus de 4,3 milliards d’euros. Ce chiffre correspond aux investissements nécessaires pour quelque 200 compagnies électriques et gazières ayant déposé leur dossier l’année dernière. La part la plus importante porte sur le réseau de transport d’électricité, auquel seront accordés quelque 4 milliards d’euros. Viennent ensuite les réseaux de distribution, qui recevront 230 millions d’euros. Enfin,les gazoducs se verront allouer 80 millions d’euros.

Source(s) : Enerpresse, 14/01/10 Tendances

La France dans le trio de tête des quotas européens inutilisés

Alors que la plupart des pays membres consomment plus de CO2 que le niveau prévu par la Commission Européenne, Allemagne, Royaume-Uni et Italie en tête, les entreprises françaises émettent nettement moins de CO2 que le volume qui leur est alloué gratuitement sur le marché européen des quotas. Selon un bilan de la caisse des Dépôts, l’excédent de quotas a atteint 5,9 millions de tonnes en 2008, plaçant ainsi la France dans le trio de tête, aux côtés de la Roumanie et de la Slovaquie.

Source(s) : Les Echos, 18/01/10 Recherches & Innovations

La Suède leader européen pour l’utilisation des énergies renouvelables

En Suède, 44% de l’énergie et 52% de l’électricité consommée émanent de sources renouvelables, ce qui place le pays en chef de file européen des énergies vertes. La Suède n’a certes pas attendu la récente prise de conscience du réchauffement climatique pour s’affranchir des énergies fossiles mais est en quête de solutions alternatives depuis les années 1970 et ce, grâce à l’exploitation des ressources de sa forêt et à une politique incitative menée par les pouvoirs publics en faveur des start-up soucieuses de s’orienter dans les « cleantech ».

Source(s) : Les Echos, 13/01/10

Les Danois construisent une éolienne « révolutionnaire »

Une équipe de chercheurs danois vient de mettre au point une éolienne capable de s’adapter au vent, à sa force et à sa direction. Installé dans le moyeu, un anémomètre fonctionnant selon la technique du laser permet d’anticiper les caractéristiques des vents jusqu’à 200 mètres de distance, ce qui laisse à l’éolienne une dizaine de secondes pour ajuster sa position et ainsi maximiser sa production d’électricité. « Cette durée, explique le professeur Torben Mikkelsen, est largement suffisante et permet trois types d’actions. L’éolienne toute entière peut pivoter, l’angle des pales peut être ajusté et leur vitesse de rotation adaptée à celle du vent. »

Source(s) : La Tribune, 07/01/10

« Ocean Lider » bientôt à flot

L’espagnol Iberdrola prend la tête d’un projet majeur dans le domaine des énergies renouvelables, « Ocean Lider », regroupant 19 entreprises et 25 centresde recherche. Ce projet sera doté d’un budget de 30 millions d’euros sur trois ans. L’objectif est le développement de technologies permettant l’intégration des énergies marines (courants, vagues) dans le mix énergétique espagnol, et l’association avec des technologies plus mûres, comme l’éolien offshore.

Source(s) : Enerpresse, 20/01/10



A voir également